La PAL de l’été

Je vais vous confier un secret. Un de mes plus grands plaisirs pour démarrer l’été, c’est de constituer ma PAL parce que je sais que je vais ENFIN avoir le temps de m’occuper de moi et donc de lire! (Vous n’imaginez pas toute la masse de travail qu’implique d’être professeur de Lettres dans le second degré…)

Cette année, j’ai pioché dans ma pile à lire le nez au vent avec l’envie de découvrir de nouveaux univers, d’enchaîner les lectures et de lire tout ce qui traîne depuis bien trop longtemps dans ma PAL.

Voici la bête! Elle énorme, gargantuesque, digne d’un ogre! Elle est le reflet d’une furieuse envie de lire, de nouvelles découvertes et d’engloutir les pages. J’ai faim de lecture!

paldelété

Il y a un peu de tout. Du jeunesse avec L’île aux mensonge de Frances Hardinge le troisième tome de Lady Helen d’Alison Goodman pour le côté fantastique et merveilleux, de la fantasy ado avec Iskari de Kristen Ciccarelli, Shades of Magic V.E. Schwab et La muse des cauchemars de Laini Taylor.

Il y a aussi de la fantasy adulte avec Pierre-Fendre de Brice Tarvel, la trilogie allemande Les seigneurs des tempêtes de Kai Meyer mais encore avec le premier tome des Archives de Roshar de Brandon Sanderson.

Trois contemporains se sont aussi glissés dans ma PAL: Péchés capitaux du très grand Jim Harrison; et du feel good avec Katarina Bivald et son Bienvenue au motel des pins perdus et Clémentine Beauvais pour Brexit Romance.

J’ai aussi des voyages dans le temps avec le nouveau roman de Deborah Harkness, La force du temps et le roman de Jodi Taylor, Un monde après l’autre.

Et puis, il y a aussi une histoire de golem avec Hélène Wecker, Le golem et le djinn. Et une dystopie française, Le camphrier dans la ville flottante de Nicolas Labarre.

Et pour finir, le pavé qui pèse un âne mort: La grâce des rois de Ken Liu, 842 pages au compteur et un intriguant nouveau sous-genre, de la fantasy silkpunk.

J’ai très hâte de me plonger dans cette pile plus que prometteuse. Je ne sais pas si je vais en venir à bout parce que je me connais… Je suis la girouette qui façonne sa pile et va piocher ailleurs… Mais « qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ».

2 commentaires sur “La PAL de l’été

  1. Cette pile à lire a justement la taille parfaite qu’elle devrait avoir 🙂
    Si j’ai le peut t’influencer, je te conseillerai de lire le roman de Brandon Sanderson 👌

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s