Fantastique·littérature contemporaine

Les monstres de Lauren Beukes

Entrer dans un roman de Lauren Beukes, c’est accepter de suivre un dédale tortueux où derrière chaque tournant, chaque subordonnée complétive ou autre complément du nom peut se cacher une porte menant vers un univers décalé ou derrière l’onirisme se cache le cauchemar.

J’aime Lauren Beukes pour sa plume acérée où l’acidité de la tournure syntaxique fait écho à une monstrueuse envie de tout donner au lecteur. Chaque détail est pensée, placée minutieusement afin que le récit explose petit à petit en une symphonie parfaitement orchestrée où chaque personnage, même le plus insignifiant des clochards, a sa place à jouer.

Dans ce récit de meurtre, où le corps d’un jeune garçon grimé en cerf est retrouvé dans les bois, Lauren Beukes ne s’attarde pas seulement à s’interroger, somme toute de façon très classique, sur la noirceur de l’âme humaine lorsque celle-ci s’épanouit dans la misère financière; elle nous propose une réflexion sur l’art et la mimésis. Sur la manière dont la vision peut être pervertie par une distorsion du réel propre à la folie psychiatrique. Et elle rajoute en sus une quête adolescente des limites et de la recherche de l’Absolue liberté.

Cette densité du propos aurait pu alourdir inexorablement le récit, mais c’était sans compter la légèreté de son écriture et sa maitrise de l’architecture narrative qui lui permet de construire un édifice délicieusement sordide, intelligent et émouvant. Bien que certains passages soient plus brouillons que d’autre, Lauren Beukes réussit son pari. Son récit en apparence réaliste vous travaillera jusqu’à la dernière page. Si vous êtes comme moi, plutôt du genre à être happé par une lecture, ne le lisez pas le soir, vous risqueriez de ne pas en dormir de la nuit. Vous êtes prévenus.

 

Publicités

3 commentaires sur “Les monstres de Lauren Beukes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s