Fantasy·SF

Pisteur, Livre 1, tome 2 d’Orson Scott Card

Si le tome 1 de Pisteur est une grande réussite on ne peut pas forcément dire de même de ce second tome. En effet, le début est looooong. Rigg devient comme par magie un génie de la politique grâce à un deux ex machina assez mal négocié de la part de l’auteur ce qui est surprenant au vu de sa maîtrise purement technique du récit. Mais passé cette première partie, le rythme s’accélère, l’humour et la légèreté reviennent grâce au duo formé par Umbo et Miche. couv45638278

Ce qui est surprenant et plaisant dans ce récit est l’hybridation réussie entre la fantasy et la science fiction. Deux récits en parallèles, à priori dans des genres incompatibles, se réunissent petit à petit donnant ainsi une véritable ampleur au roman absolument non négligeable. En plus d’être le moteur de la narration, ce procédé prouve, s’il est encore besoin de le prouver, qu’Orson Scott Card est un grand auteur.

Cependant, certains passages plus scientifiques pour expliquer les dons des protagonistes deviennent très vite poussif et lourd. Les dialogues s’enchaînent comme dans une maison de retraite où le même sujet de conversation revient constamment sur la table. Il manque, à mon goût, une synthèse du propos et une clarté de langage. Mais cela n’en reste pas moins un excellent divertissement au style fluide et impeccable avec un potentiel d’ovni de la littérature de l’imaginaire à découvrir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s