Fantasy

Les elfes de Bernhard Hennen

La fantasy allemande n’est pas forcément la plus connu mais quelques livres valent le détour: la trilogie des elfes en fait partie. Pas très longue à lire, elle offre un voyage merveilleux dans la mythologie nordique où le lecteur s’enroule dans l’atmosphère de l’ouvrage comme dans un bon plaid. Il s’agit du genre de récit idéal pour oublier le quotidien et la météo… couv21893450

L’écriture poétique, érudite, fluide et enlevée nous conte l’histoire du jarl Mandred parti traquer la bête qui assassiné ses guerriers. Mais, ce récit n’est pas qu’un chasse solitaire, c’est aussi une histoire d’amitié entre un humain et deux elfes, Farodin et Nuramon. Parce qu’en réalité, il s’agit de l’histoire d’une quête afin de sauver la bien-aimé des deux elfes exilé dans un monde hors du temps. Par conséquent, ce livre est aussi une grande histoire d’amour. Sur quoi, vous rajouterez bien une petite guerre….

En plus, d’une trame narrative aux multiples fils à la manière d’une chorale d’intrigues, le monde imaginé, sans être très original pour tout amateur de fantasy, est extrêmement fouillé et profond. Il ne s’agit pas juste,ici, de planter un décor mais bien de le peindre dans les moindres détails. L’auteur procède de la même façon pour les personnages en jouant avec les stéréotypes du genre. Les elfes sont hautains, beau et grand. Mandred est un humain qui aime sa hache et la bière. Il arrive à saouler des arbres au sens premier du terme. Juste pour ce passage épique, cette trilogie est à lire. Les personnages sont développés sur le modèle de la chanson de geste: on les définit par des traits de caractères précis pour qu’ils soient facilement identifiables, puis on brode autours. Ce procédé fonctionne à merveille.

Pour finir, il faut évoquer le jeu avec le temps qui est un des fils conducteurs de la quête, et par conséquent, du récit. Cela ajoute encore à la complexité de l’histoire sans l’alourdir tout en apportant une richesse supplémentaire à la narration.

Alors, convaincu?

Publicités

3 commentaires sur “Les elfes de Bernhard Hennen

  1. J’avoue que je ne connaissais pas celui-ci. Ah! oui ! saouler des arbres quad même 😀 Tu as lu toute la trilogie ou juste le tome 1 pour l’instant ?

    1. j’ai lu toute la trilogie.En fait, j’ai voulu faire une critique globale XD
      Je trouvais la couverture du tome 1 jolie…
      C’est vraiment une bonne découverte sans prise de tête

      1. Bah, c’est bien une critique globale, comme ça on sait ce que vaut la trilogie et pas seulement le tome 1. J’ai eu un doute en voyant la couv’, c’est pour ça. ^^ Je note du coup si l’ensemble t’a plu. Et puis pour une fois que ce n’est pas américain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s