Fantasy

La magnificence des oiseaux de Hughart

Prenez une amorce de récit désarmante de simplicité: un homme, Bœuf numéro dix, doit sauver les enfants de son village tombés dans un coma mystérieux avec l’aide d’un vieux sage, Maître Li; édifiez un décor de Chine antique légendaire derrière l’intrigue; ajoutez une carrure de contes traditionnels (avec les personnages stéréotypés qui vont avec); secouez tout ça, encore, ENCORE! et A D M I R E Z ce pur chef-d’œuvre totalement loufoque et barré, à la verve truculente et à l’imagination débordante. couv62424730.gif

De plus, l’inclusion d’historiettes et de comptines patiné par l’aura de la légende happe le lecteur dans un univers délirant mais à la construction fine et racée. Avec des retournements de situations qui s’enchaînent comme un numéro de voltige aérienne, ce livre nous entraîne jusqu’à la fin sans aucun temps mort. Et c’est, peut être, son seul défaut. Mieux vaut être attentif à la lecture car l’écriture, très dense, distribue généreusement les informations et autres précisions sans aucune considération pour son lecteur qui parfois est à la limite d’être submergé par les nouvelles.

Ce premier tome fourmille d’idées, de trouvailles, d’inventions. La volubilité de la langue aide à construire une intrigue intelligente et raisonnée. Bien que celle-ci, malgré les apparences, restent très linéaire comme une bouée dans cette océan de bêtises toutes plus drôles les unes que les autres.

Donc si après ce billet vous n’êtes toujours pas convaincu, je ne sais plus quoi faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s