Fantastique

Zoo City de Lauren Beukes

Ce petit livre de fantasy urbaine écrit par une auteure sud-africaine et se déroulant à Johannesburg est une de mes découvertes littéraires les plus surprenantes et originales de la fin de l’année. couv74443938

Influencée par la trilogie de Pullman, Beukes a imaginé un monde où les criminels portent leur croix sur le dos en étant attaché à un animal comme un daemon. L’héroïne Zinzi a le don de retrouver les choses perdues et se promène avec un paresseux symbiotique. D’une nature survoltée, elle survit dans les bas quartiers de la capitale d’Afrique du Sud et se retrouve embarquée dans une affaire très louche suite à un problème d’argent.

Si le scénario n’est pas original, l’univers où évolue Zinzi l’est, assurément. Très noir, à la limite du poisseux, l’Afrique dépeint ici est teinté d’un cynisme sardonique ravageur. Beukes exploite avec excellence le thème des mails frauduleux que tout le monde a un jour ou l’autre reçu; celui vous demandant de verser un acompte avant de pouvoir toucher un héritage fabuleux.  La violence latente atteint son paroxysme dans la scène de fin qui est d’anthologie. Ecrite sur une vingtaine de pages, elle n’en finit pas de monter en puissance avant d’exploser en un climax absolument horrible et jubilatoire par le retournement de situation magistral imprimé au récit.

L’autre originalité de ce livre est d’avoir intégré dans l’écriture du vocabulaire ethnique d’Afrique. Cette écriture ne cherche pas la beauté de la langue mais à imposer une cadence infernale afin que le lecteur n’ait aucun répit. Je ne pensais pas, un jour, apprécier une auteure qui écrit comme elle pourrait parler.

Loin de tous les clichés, ce livre est à part et mérite d’être lu.

Publicités

2 commentaires sur “Zoo City de Lauren Beukes

  1. Tout pareil, j’ai adoré ^^ Et puis bon, pour une fois que l’action se déroule en Afrique, c’est « rafraichissant » si on peut dire. J’ai « les lumineuses » à lire de l’auteur, j’espère que ce sera de la même qualité.

    1. Je ne connaissais pas cette référence. Du coup, je vais chercher ^^
      J’ai vraiment adoré cette histoire pas comme les autres.
      Par contre, cela me hérisse le poil les chroniques disant que c’est un Pullman plus adulte. Parce qu’un enfant peut comprendre toute la critique sur la religion développé par Pullman peut être…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s