Classiques et cie

Le tour d’écrou de Henry James

Roman gothique par excellence, le tour d’écrou est un piège pour l’esprit du lecteur à cause des multiples questions et allusions sans réponses qui s’ajoutant les uns aux autres tout au long du récit finiront par obséder celui qui lit. Ce roman est fascinant par sa capacité à sous-entendre l’horreur par des allusions à priori anodine. couv16656248

Ce huis-clos monte en puissance jusqu’au dernier paragraphe et ne se laisse pas lire facilement. Il faut apprivoiser ce petit monstre. La narration est comme une anguille, comme le fil qui refuse de rentrer dans le chas de l’aiguille. Tout est bancal, prêt à tomber mais tout reste dans un équilibre parfait dû à une langue complètement maîtrisée où chaque mot révèle une noirceur tout en la cachant sous la lumière du quotidien.

L’utilisation d’un point de vue extérieure à l’action irrite autant qu’il happe. Ce sont les deux enfants qui sont au cœur de cette intrigue et pourtant nous n’avons que le regard de la gouvernante pour satisfaire notre curiosité. Henry James joue avec nos nerfs dans cette histoire de fantômes à la sensualité dérangeante. Il s’amuse avec la folie et le besoin grinçant que nous avons tous d’assouvir une curiosité de commère.

Un très grand classique de la littérature anglaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s