littérature étrangère·littérature contemporaine

La dernière valse de Mathilda de McKinley

Dans l’outback australien, la vie de deux femmes vont s’entremêler lorsque Jenny découvrira, dans  les années 70, des journaux intimes laissés par la précédente propriétaire de la station d’élevage, Mathilda. Le récit à deux voix nous emporte dans une Australie grandiose où les déchaînements climatiques semblent avoir été conçu pour des géants, non pour des hommes. couv56803054

La très grande force de ce roman est la facilité de l’auteur à nous plonger dans cet univers par des descriptions faisant appel à tous nos sens. Si vous avez envie d’évasion et de voyage, foncez!

En ce qui concerne le style, il est vif, aéré et simple à suivre. Cette lecture facile se lit vite mais n’empêche pas quelques longueurs et une histoire d’amour d’une niaiserie consommée… Les personnages principaux ont parfois des comportements assez hallucinants mais cela fait partie du charme du récit!

En résumé, un livre qui rappelle un bon film hollywoodien où l’aventure se dispute à l’amour! Parfait pour l’été.

Publicités

2 commentaires sur “La dernière valse de Mathilda de McKinley

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s