Fantasy

Iluvendan, t1. Rencontre avec Gaeria de Debandt et Fardin

Je n’ai pas du tout été emballée par l’histoire de ce trio entrant à l’université et découvrant des complots politiques dans une ambiance mêlant fantasy et steampunk. couv51666175

Non pas que l’intrigue soit inexistante. Au contraire, mais elle reste prévisible. J’ai beaucoup pensé à Harry Potter en lisant ce premier tome. Certains points sont caricaturés, il faut le dire: académie militaire par exemple ou la secte druidique un rien écolo…

Non pas que le monde décrit soit inintéressant. Bien au contraire! Il est d’une richesse surprenante et envoûtante! J’ai adoré ce monde mêlant une technologie industrielle utilisant la magie à un univers de fantasy avec des maisons végétales, entre autre.

Cependant, le style est absolument horrible. Des répétitions facilement évitables trônent durant des paragraphes entiers. Les phrases n’ont aucun rythme. La grammaire et la syntaxe souvent fantaisiste rendent certaines phrases illisibles.

Pour finir, je classerais ce roman en jeunesse pour la candeur de l’intrigue.

Je tiens à préciser que j’ai aimé le fond mais absolument pas la forme. Dommage.

challenge littérature de l’imaginaire: 53/60

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s