Fantasy

Téméraire t2: le trône de Jade de Naomi Novik

J’ai ouvert avec gourmandise le second opus des aventures de Téméraire et de Lawrence en ayant été fortement alléchée par la perspective d’un voyage en Chine là où les dragons sont rois. J’ai très vite déchanté. novik-temeraire-2_s

Le récit du voyage en bateau vers l’Orient est long! Plus du 2/3 du livre. Il ne s’y passe pas grand chose, rien de très palpitant; la trame narrative est convenue et ne réserve aucune surprise. Nous avons l’inévitable attaque des français, l’attaque du serpent de mer et l’attaque des pirates ponctuées par les fêtes du nouvel an à bord et le passage de l’équateur. Je me suis passablement ennuyée, surtout que la traduction laisse souvent à désirer et rends le texte confus car certaines conjugaisons n’ont pas été traduit correctement donnant des erreurs de grammaire absolument horripilantes.

Quand la Chine a pointé le bout de son nez, j’ai presque sauté de joie! Enfin, ma patience était récompensé! Mais pour Naomi Novik la Chine est ceci: les gens ne sourient pas, ils ont l’outrecuidance de se croire supérieur aux occidentaux(les mécréants!), et pour couronner le tout, l’empereur exige que les occidentaux respectent l’étiquette de leur Cour.

Enfin bref, la caricature de la Chine Impériale en plus d’être grotesque est décrit dans un style simpliste qui m’a parfois fait penser à un livre jeunesse.

Cependant, l’auteure excelle toujours autant dans la description des dragons et j’avoue avoir rêver quelques instants à un dragon chinois fin et élégant.

Par contre, ce qui m’a décidé à continuer la lecture de cette saga est le personnage de Téméraire qui pour moi est LE héros de cette histoire. Ces remarques sur l’existence et notre façon de vivre sont toujours fines et élégantes. Lawrence est plus grossier dans ces réactions comme si Naomi Novik avait plaqué un stéréotype de gentilhomme du 19e siècle et ne voulait pas en démordre quitte à oublier toutes les finesses qui font le charme d’un personnage.

Quand à l’intrigue, elle est simple sans aucune prise de tête. Malgré une histoire assez plate et convenue, j’ai passé un agréable moment de lecture.

La suite au prochain épisode!

challenge littérature de l’imaginaire: 20/48

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s