Bit-Lit

Merry Gentry Tome 1 et Tome 2 de Laurell K. Hamilton

chibis__merry_gentry_by_bokurac-d3lbo47

J’ai découvert la bit lit avec cette saga. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre tout en ayant pleinement conscience que cette branche de l’urban fantasy n’est dans l’ensemble composé que de romans de gare fait pour passer agréablement le temps. Bien m’en a pris d’avoir été intriguée par cette intrigue peu banale où une princesse Fey cherche à se faire oublier dans le monde des humains car la cour et ses intrigues politiques ayant failli la tuer. 

L’intrigue est riche tant dans les rebondissements que dans sa complexité. J’en suis devenu accro même si, parfois, transparait ici et là quelques faiblesses narratives rendant le récit difficile à suivre car l’enchaînement ne se fait pas de façon fluide et cohérente(problème de traduction peut être?). Malgré tout, j’apprécie beaucoup le personnage de Meredith qui acquiert au fil des pages une profondeur non négligeable. Il ne faut pas oublier les personnages masculins secondaires qui font le charme de cette série. Tous plus appétissants les uns que les autres, il acquièrent au fur et à mesure une personnalité propre à chacun et rendent l’arrière-plan toujours plus détaillé.

J’apprécie d’autant plus cette série que les scènes érotiques ne sont jamais vulgaires et toujours à propos. Elle participe à l’action les rendant d’autant plus indispensable au récit. Il ne m’a pas semblé, malgré les nombreuses critiques que j’ai pu lire, que Laurell K. Hamilton écrit du sexe pour du sexe. Il ne faut pas oublier que le propos principal de la bit lit est de pouvoir lire une histoire où les femmes ont le pouvoir dans leur vie et dans leur lit. Il est évident que ce ne sont pas des livres pour les plus jeunes et qu’il faut avoir une certaine maturité d’esprit pour apprécier pleinement sa lecture.

L’univers de cette saga est extrêmement riche et élaboré. Les descriptions sont longues et détaillées, certes, mais elles permettent de nous immerger totalement dans cet univers de fey où féérie ne rime pas avec bisounours. J’aime beaucoup cette série, en partie, pour cette vision assez réaliste et violente des feys.

En résumé, cette série se lit très bien (en tout cas les deux premiers) et je n’ai qu’une hâte bondir sur le 3e tome afin de connaître la suite des aventures de Meredith Nic Essus comme pour une excellente série TV.

Challenge littérature de l’imaginaire: 12/48

Challenge Faerie: 2/15

ps: image prise chez BokuRaC : http://bokurac.deviantart.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s