SF

Carbone modifié de Richard Morgan

L’intrigue est excellente. Le matériau premier de ce thriller est original et intéressant: Dans le futur, la mort n’est plus un souci puisqu’on peut sauvegarder conscience et souvenir pour les réimplanter dans un autre corps quand nous mourrons inopinément. Un ancien soldat des forces d’élite doit enquêter pour un gros magnat qui se serait suicider selon la police. Mais pourquoi se suicider alors que la mort n’est plus définitive?  le-cycle-de-takeshi-kovacs,-tome-1---carbone-modifie-93872-250-400

Le style est fluide, simple jusqu’à la facilité et flirte parfois avec le mauvais goût; mais l’action très rythmé, rapide, beaucoup trop rapide, entraîne le lecteur dans une enquête haletante, les 200 premières pages. Par la suite, le rythme narratif complètement déchaîné se délite dans un foutoir absolument horripilant. Le snobisme de Richard Morgan de donner les indices de façon absurde et abscons décourage rapidement le lecteur qui ne comprends absolument plus rien à l’action. Alors que le héros, Takeshi Kovachs,lui, est comme un poisson dans l’eau dans ce ramassis foutraque.

L’idée était pourtant excellente. Un livre qu’on lit comme on regarde un film d’action à la Jason Burne.

Mais, c’est un échec.

Par contre, j’ai adoré la caricature du héros!! Un espèce de Chuck Norris qui résout toutes les solutions un peu délicate en tuant tout le monde. Je me demande, cependant, si le ridicule du héros était voulu par l’auteur…

Bref, une grosse déception.

Challenge littérature de l’imaginaire: 5/48

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s