Bit-Lit

Le protectorat de l’ombrelle, tome1 « Sans âme » de G. Carriger

Lu à l’occasion d’une lecture commune sur livraddict, je ne regrette absolument pas de m’être inscrite un peu à l’aveuglette ne connaissant ni l’auteur ni le genre de ce livre: du steampunk à la sauce bit-lit.

Je vais vous résumer rapidement la situation tout en évitant de vous paraphraser le livre; cela ferait désordre dans une chronique littéraire qui se veut critique…

Alexia Tarabotti est une jeune vieille fille très distinguée et extrêmement bien éduquée de 25 ans qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle déambule, enfin comme un bulldozer, dans une époque victorienne où se côtoient loup-garous, vampires et fantôme.
Elle éprouve une certaine attirance pour Lord Macon un loup-garou écossais qui jure et fume!

Gail Carriger nous propose un monde caricaturé à l’extrême nous donnant l’impression de nous promener dans un cartoon. L’intrigue n’est que le prétexte à de succulents dialogues et de merveilleux piques et traits d’esprit d’Alexia. Comme dans un vaudeville; ce qui prime ce sont les relations entre les personnages. Le reste n’est qu’accessoire. L’humour, très présent, m’a fait glousser de rire à chaque page ou presque. Merci beaucoup lady Carriger!

Pour faire court et simple avec des mots de tous les jours: la trame narrative est bordélique; les grosses ficelles se voient à des kilomètres.Mais le charme opère et on en redemande! Bien sûr ceci n’est pas de la grande littérature mais comme pour une excellent série américaine, on devient accro! C’est vite lu et reposant malgré que les aventures d’Alexia soient totalement rocambolesques et très souvent absurde.

Le seul gros point négatif est l’ouverture du récit. Le style vraiment médiocre n’aide pas le lecteur à entrer dans l’histoire. Cependant, je ne suis pas allé vérifier si il s’agissait de la traduction qui était en cause. Malgré tout, celui-ci s’affine au fil du roman jusqu’à devenir fluide et léger.
Une excellente découverte et j’attends de lire la suite avec impatience!

 

challenge lecture de l’imaginaire: 2/48
Publicités

4 commentaires sur “Le protectorat de l’ombrelle, tome1 « Sans âme » de G. Carriger

  1. C’est également un de mes coups de coeur, j’ai adoré chaque seconde passée aux côtés d’Alexia et de Lord Maccon. Personnellement, je n’ai pas trouvé le style dérangeant. Au début de ma lecture, j’ai été assez surprise par cette superficialité dont les personnages on fait preuve. Mais ce n’est pas la faute de l’auteur, si à cette époque, le paraître est plus important que le reste. A part cela, rien a su m’ennuyer. L’intrigue peut être facile je dois l’admettre, était largement rattrapée par la force de caractère des personnages. J’attends la sortie du tome 2 aux éditions Livre de Poche avec impatience (ce sera pour avril 2013). J’ai choisi cette édition pour la couverture… eh oui, le paraître, toujours le paraître. C’était histoire d’être raccord avec les personnages hihi.

    1. En fait, j’ai vraiment été perplexe avec le style au début mais en poursuivant la lecture sa ne m’a plus dérangé du tout et je me suis surprise à l’apprécier =) donc comme quoi!

  2. C’est vrai qu’au début j’ai vraiment eu du mal à m’y mettre, c’était long, mais après les pages ce sont tournées rapidement. Quelques petits éléments m’ont dérangée, mais ce fut une bonne surprise malgré tout ! Vivement que le tome 2 sorte en poche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s